Sa Majesté le Roi a clairement défini les priorités stratégiques ainsi que les axes structurants des actions du Royaume en matière de politique étrangère

Dans cet entretien, M.  Amrani livre sa lecture du message royal adressé aux ambassadeurs du Maroc en marge de la Conférence des ambassadeurs qui s’est tenu au ministère des Affaires étrangères à Rabat du 30 août  au 1er septembre.

Le Matin : Quelle lecture faites-vous du message de Sa Majesté le Roi Mohammed VI aux participants à la Conférence des ambassadeurs ?

Youssef Amrani : Le message de Sa Majesté le Roi Mohammed VI constitue à mon avis une véritable feuille de route pour la diplomatie marocaine, lui permettant de franchir une nouvelle étape, aussi bien sur le plan qualitatif que quantitatif, et de capitaliser sur les acquis enregistrés au cours de la dernière décennie pour contribuer de manière efficace et effective au renforcement du rayonnement régional et international du Maroc. Le message royal réaffirme la vision stratégique et la conception novatrice de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, visant à consolider le statut du Royaume sur l’échiquier international en tant que grande Nation ayant toujours défendu les idéaux du dialogue, de la tolérance et de la paix.
Il s’agit aussi de renforcer sa place en tant qu’acteur écouté et crédible et en tant que partenaire engagé et respecté.

Quelles sont, d’après vous, les lignes directrices de la diplomatie royale ?

Sa Majesté le Roi a clairement défini les priorités stratégiques ainsi que les axes structurants des actions du Royaume en matière de politique étrangère, et ce, dans une conjoncture internationale marquée par des mutations renouvelées, des ambigüités et des crises complexes. L’engagement personnel et les démarches soutenues entreprises par Sa Majesté le Roi jouent un rôle capital dans la gestion de l’agenda diplomatique. À titre d’illustration, je cite l’action fondamentale du Souverain concernant l’évolution du dossier du Sahara marocain, notamment lors de l’échéance d’avril 2013 et l’adoption par le Conseil de sécurité de la résolution 2099. Je cite également les visites effectuées par le Souverain en Afrique et dans les pays du Golfe qui ont permis de créer de nouvelles opportunités de partenariat et de consolider nos relations avec ces deux espaces géostratégiques aussi bien sur le plan politique qu’économique. En effet, la vision royale est initiatrice d’une diplomatie économique nouvelle à même de mieux accompagner les acteurs économiques marocains dans leurs démarches à l’international et assurer la promotion du Label Maroc.

Quels rôles doivent jouer les diplomates marocains dans ce cadre ?

Les diplomates marocains sont appelés à jouer un rôle très important dans la mise en œuvre de cette feuille de route tracée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI. En effet, il appartient aux diplomates marocains de mettre en œuvre cette Vision royale. Leur patriotisme, leur professionnalisme et leur engagement sont à ce titre des atouts pour atteindre les objectifs escomptés et défendre les intérêts suprêmes de la Nation dans le cadre d’une approche participative et inclusive.

Comment évaluez-vous les réalisations des diplomates marocains ?

Il faut dire que les diplomates marocains, femmes et hommes, ont constamment fait preuve, grâce à la Haute Sollicitude royale, d’une grande capacité d’adaptation et d’esprit d’initiative. Et ils ne ménageront aucun effort en vue de traduire les Hautes Orientations royales en actions tangibles. Aussi, force est de constater que la diplomatie marocaine se trouve confortée par le processus de réformes et les grands chantiers initiés au Maroc depuis l’intronisation de S.M. le Roi, étant entendu que la politique externe constitue un prolongement stratégique de la politique interne. Ce processus de réformes est venu donc conforter la place singulière du Royaume sur l’échiquier international.

média