Maroc – UE: « un partenariat multidimensionnel encore plus performant et plus ambitieux »

Entretien de Monsieur Youssef Amrani avec le président du groupe parlementaire du Parti populaire européen ( PPE), Joseph Daul.

Le partenariat Europe-Maroc est « plus qu’important » pour la stabilité de toute la région, a estimé le président du groupe parlementaire du Parti populaire européen (PPE), Joseph Daul, en visite au Maroc.A l’issue d’un entretien avec le ministre délégué aux Affaires étrangères et à la Coopération, Youssef Amrani, le responsable européen a relevé l’importance pour les deux partenaires, l’Europe et le Royaume du Maroc, d’œuvrer dans le sens d’une coopération plus étroite afin d’insuffler un nouvel élan à cette dynamique de rapprochement.

Saluant les réformes démocratiques paisibles et continues engagées par le Maroc, sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI, ainsi que les efforts notables déployés en matière de gouvernance et des droits de l’Homme, M. Daul a souligné que « l’ensemble des institutions européennes suit avec bienveillance cette évolution du Maroc ».

« Le Maroc avance (…) et nous voyons effectivement le changement », s’est réjoui le parlementaire européen.

Pour sa part, M. Amrani a mis en exergue l’excellence des relations entre le Maroc et l’Union européenne, réitérant la volonté du Royaume de faire évoluer cette relation vers « un partenariat multidimensionnel encore plus performant et plus ambitieux ».

Le ministre a en outre souligné l’importance de la consolidation d’un dialogue franc et sincère entre les deux partenaires. Il a à ce titre estimé que ce rapprochement est d’autant plus justifié que le Maroc, engagé dans son processus de réformes tout azimut, partage avec l’UE les valeurs universelles de démocratie, des droits de l’Homme et de tolérance.

« Nous avons des canaux de dialogue entre le Maroc et le parlement européen que nous voulons renforcer davantage (…) pour un partenariat chaque fois plus performant et plus ambitieux pour nos relations bilatérales », a-t-il dit.

La réunion, a fait savoir M. Amrani, a également été l’occasion d’évoquer plusieurs questions d’actualité, notamment la situation au Mali, au Sahel et en Syrie et de discuter du dossier du Sahara.

média