L’Ambassadeur Youssef Amrani s’adresse au Parlement Panafricain

L’Ambassadeur du Maroc en Afrique du Sud, Youssef Amrani, , a souligné vendredi 4 octobre 2019 dans le cadre d’une réunion des Ambassadeurs organisée par le Parlement Panafricain, que  « le Royaume du Maroc  s’inscrit pleinement dans une logique  de solidarité envers les autorités sud africaines à la suite des tristes événements qu’a connu le pays ces dernières semaines ».

Réaffirmant l’attachement indéfectible du Royaume  aux principes démocratiques et la culture du débat, Monsieur Armani s’est félicité du maintien de la 3eme session ordinaire du Parlement Panafricain, prévu du 7 au 19 octobre 2019, affirmant que « le Royaume entend faire de cette prochaine échéance une occasion renouvelée pour réitérer avec force son engagement et sa disposition a jouer un rôle constructif au sein l’instance parlementaire panafricaine ».

« La participation du Maroc à cette prochaine session parlementaire s’inscrit fondamentalement dans une démarche de soutien et d’appui aux valeurs démocratiques,  à l’émergence du continent et à l’esprit de fraternité qui uni  les pays africains »:

Réceptif à l’appel de soutien lancé par le Président du PAP et le Doyen du Corps Diplomatique, M. Amrani a indiqué qu’il appartient aux Ambassadeurs accrédités à Pretoria d’accompagner l’Afrique du Sud pour gérer cette situation de crise et d’autres « d’une manière consensuelle, cherchant le compromis, et ce, dans le cadre du respect des règles de voisinage ».

« Le communiqué conjoint entre l’Afrique du Sud et le Nigéria à l’issue de la visite d’Etat à Pretoria du Président Muhammadu Buhari traduit de façon éloquente cette démarche positive » a-t-il affirmé.

Concernant le Parlement Panafricain, M. Amrani a souligné la nécessité qu’un accompagnement  et un soutien puissent être exprimés de manière effective à cette Institution démocratique.   

« Le PAP doit pouvoir être la maison de la démocratie africaine, et représenter les peuples de l’Afrique ».

M.Amrani a également fait référence aux enjeux et problématiques migratoires prônant, une gestion plus efficiente de ce dossier, notamment dans le cadre de l’Union Africaine, et ce, selon une approche concertée, inclusive et globale.

M.Amrani a conclu son intervention en exprimant sa profonde conviction que « le PAP est un instrument fondamental pour notre continent », marquant ainsi son entière disposition à travailler de concert  avec le corps diplomatique accrédité à Pretoria pour revitaliser  les sous-comités thématiques ayant pour charge de faire le suivi des questions prioritaires de l’agenda panafricain.

 

média