La réussite du statut avancé au cœur des consultations entre le Maroc et la présidence lituanienne de l’UE

M. Amrani a co-présidé à Vilnius, avec le Vice-ministre aux Affaires européennes de la Lituanie, Vytautas Leskevicius, les consultations politiques entre le Royaume et la Lituanie qui assure la Présidence du Conseil de l’Union européenne.

Au cours de ces consultations politiques, les deux responsables ont procédé à l’examen de l’ordre du jour de l’actuelle présidence lituanienne de l’UE, les évolutions positives du statut avancé, les perspectives de développement des relations bilatérales ainsi que les questions liées à la coopération régionale et à la politique européenne de voisinage (PEV).

Les deux responsables ont souligné l’exemplarité des relations bilatérales ainsi que l’intérêt porté par les deux pays à l’approfondissement du champs de leur coopération, aidés, en cela, par les opportunités offertes par la présidence lituanienne de l’UE et le statut avancé du Maroc.

Les responsables lituaniens ont salué les avancées importantes réalisées par le Maroc dans la consolidation de son processus démocratique ainsi que la profondeur des chantiers de réformes multidimensionnelles initiées par le Royaume. Ces avancées témoignent de l’engagement des deux partenaires en faveur des mêmes valeurs de démocratie, de primauté du droit et des droits de l’homme et ouvre de nouvelles perspectives dans les relations entre le Maroc et l’Europe La partie lituanienne a estimé que la profondeur des réformes multidimensionnelles engagées par le Maroc dans de nombreux domaines, le positionne comme le partenaire stratégique et crédible de l’UE dans le Sud de la Méditerranée.

Les deux responsables ont convenu d’insuffler une nouvelle dynamique aux relations bilatérales entre le Maroc et la Lituanie, en capitalisant sur les possibilités offertes par la coopération régionale dans le cadre de la PEV et de l’Union pour la Méditerranée.

Les responsables lituaniens ont souligné la nécessité de renforcer davantage les relations privilégiées entre le Maroc et l’UE, à la lumière de l’importance des questions inscrites à l’ordre du jour des deux parties (ALECA, Accords sur la Pêche, la mobilité, la libéralisation des services …).

Les deux responsables ont estimé que la tenue de la prochaine session du Conseil d’association, sous présidence lituanienne, constituera une occasion renouvelée de réitérer l’excellence des relations Maroc-UE et de renforcer davantage le partenariat bilatéral pour en faire un modèle de coopération exemplaire dans le cadre de la PEV.

Les responsables lituaniens se sont félicités de la décision de SM le Roi Mohammed VI, invitant le Gouvernement marocain à procéder à la mise en place d’une stratégie et d’un plan d’action, dans la perspective de formuler une politique migratoire globale.

Les responsables lituaniens ont souligné l’intérêt et le soutien de l’UE à cette initiative marocaine et ont convenu de l’importance de favoriser l’émergence des synergies novatrices entre la migration et le développement, dans le cadre d’une coopération multilatérale rénovée et d’une approche concertée.

Les deux parties ont convenu d’entamer une réflexion commune en vue d’organiser une réunion ministérielle euro-méditerranéenne sur les questions migratoires et de développement.

M. Amrani a souligné que l’Initiative Royale traduit l’engagement irréversible du Royaume dans la construction de l’Etat de droit et illustre, par ses engagements, l’attachement indéfectible du Maroc à la protection des droits de l’Homme, conformément aux dispositions constitutionnelles, aux valeurs constitutives de la société marocaine, et en accord avec les engagements internationaux du Maroc.

Les deux responsables ont souligné la centralité de la PEV, qui par ses différentes dimensions, contribue, d’une part, à la réussite des réformes politiques, économiques et sociales dans les pays de l’Est et du Sud de l’Europe, et d’autre part, à les soutenir face à leurs défis respectifs. Il a estimé que l’UPM doit être considérée comme un levier opérationnel au service d’une mise en œuvre ambitieuse de la PEV dans sa dimension régionale.

Le ministre délégué s’est félicité de l’approche reflétée dans les priorités de la Présidence lituanienne de renforcer, de manière cohérente et équilibrée, le partenariat oriental et le partenariat avec les pays du Sud de la Méditerranée, tout en veillant à en consolider les acquis et à créer des synergies et des complémentarités intelligentes entre les deux processus de la PEV. En soulignant l’intérêt pour le prochain sommet de Vilnius, prévu en novembre 2013, M. Amrani a mis en exergue les progrès importants réalisés dans de nombreux domaines entre l’UE et les pays de l’Est dans le cadre du Partenariat oriental et a réitéré, à cet égard, l’impact positif que cela pourrait avoir le renforcement des relations Maroc-UE.

En ce qui concerne les questions régionales, particulièrement le Sahel, les responsables lituaniens ont souligné le rôle clé joué par le Maroc dans la région et ont fait part de l’importance de l’associer à la stratégie de l’UE pour le Sahel.

Concernant le Sahara marocain, M. Amrani a rappelé les efforts sérieux et crédibles déployés par le Maroc, reconnus et salués par la communauté internationale, en vue de parvenir à une solution politique négociée, conformément aux paramètres arrêtés par le Conseil de sécurité. Il a dans ce sens souligné le réalisme, la pertinence et la centralité de l’initiative marocaine d’accorder une autonomie élargie aux provinces du Sud du Royaume.

Les deux responsables ont examiné les derniers développements aux niveaux régional et international ainsi que et les questions d’intérêt commun. Ils ont réitéré leur volonté d’approfondir leur coopération multilatérale à la lumière de la candidature de la Lituanie au Conseil de Sécurité de l’ONU.

 

média