La Conférence à Washington sur le développement des Affaires entre le Maroc et les Etats-Unis vise à dynamiser davantage le partenariat économique entre les deux pays (Youssef Amrani)

La Conférence sur le développement des affaires entre le Maroc et les Etats-Unis, qui se tient mardi au siège du Département d’Etat à Washington, vise à « approfondir, renforcer et dynamiser davantage le partenariat économique et commercial entre les deux pays », a déclaré à la MAP le ministre délégué aux Affaires étrangères et à la coopération, Youssef Amrani.

Cette conférence, marquée, dit-il, par la participation d’une forte délégation marocaine, « constitue une première étape dans la mise en oeuvre de la vision stratégique de SM le Roi Mohammed VI, qui s’est notamment traduite par le lancement du Dialogue stratégique entre le Maroc et les Etats-Unis, intervenu le 13 septembre dernier ».

Le ministre a, en outre, précisé qu’il s’agit pour le Royaume d’approfondir de façon toujours plus ambitieuse un partenariat séculaire d’exception, conformément aux orientations fixées par Sa Majesté le Roi Mohammed VI ». Dans ce cadre, a-t-il poursuivi, cette Conférence vise à insuffler un élan plus vigoureux aux échanges commerciaux entre les deux pays, à asseoir un cadre plus incitatif à l’investissement des entreprises américaines au Maroc et au-delà à permettre aux deux Parties d’exploiter ensemble les opportunités qu’offre la position géographique et stratégique du Royaume, comme plate-forme de production et d’exportation vers les marchés de la région.

« La présence à Washington d’une importante délégation de femmes et d’hommes d’affaires, conduite par Mme Meriem Bensalah-Chekroun, Présidente de la CGEM, constitue un signal sans équivoque de la détermination du secteur privé marocain de raffermir les relations économiques et commerciales qui unissent les deux pays », a ajouté le responsable marocain.

Il a, d’autre part, souligné que le Maroc, qui se caractérise par une économie qui a montré un haut degré de résilience face aux turbulences économiques et financières que continuent de connaitre plusieurs régions du monde, a fait la démonstration effective de sa capacité à mettre en œuvre les réformes politiques et économiques nécessaires pour maintenir une croissance génératrice d’emploi et pourvoyeuse de stabilité sociale et politique.

M. Youssef Amrani a, par ailleurs, indiqué que le volet économique du Dialogue stratégique constitue un cadre idoine pour développer davantage la coopération économique existante, en explorant de nouvelles opportunités, et en favorisant la mise en oeuvre d’instruments novateurs et de projets concrets dans des secteurs à forte valeur ajoutée. Dans ce cadre, la Conférence sur le développement des Affaires se concentrera sur les quatre premiers secteurs identifiés par les deux Parties, à savoir les secteurs de l’aéronautique, de l’automobile, de l’agriculture et de l’énergie.

média