Intervention de Monsieur le Ministre Délégué à l’occasion de la visite de Monsieur A. TAJANI

Intervention de Monsieur le Ministre Délégué à l’occasion de la visite de Monsieur A. TAJANI

Visite au Maroc du Vice Président de la Commission Européenne, Commissaire aux entreprises et à l’industrie, M. Antonio Tajani.

Monsieur le Vice-Président,

Monsieur l’Ambassadeur,

Mesdames et Messieurs, les représentants de la communauté des affaires

Permettez moi tout d’abord de vous souhaiter la bienvenue au Maroc et de saluer l’initiative prise par la Commission européenne d’organiser cette « mission pour la croissance » qui constitue une réelle opportunité pour les entreprises de nos pays d’explorer les possibilités d’accroitre le commerce et l’investissement entre les deux parties.

Cette mission est d’autant plus importante que le Maroc a toujours milité en faveur d’une appropriation du partenariat qui existe entre le Maroc et l’UE par tous les acteurs y compris les hommes d’affaires. Votre présence aujourd’hui au Maroc vient témoigner d’une relation dense et diversifiée  entre le Royaume du Maroc et l’UE qui s’est développée de manière soutenue depuis plusieurs décennies à la faveur des évolutions qui ont marqué nos économies respectives, des changements politiques et institutionnels que nos pays ont connus.

A juste titre l’Union européenne constitue le premier partenaire du Maroc à tous les niveaux : premier partenaire commercial, premier bailleur de fond, premier pourvoyeur de touristes et premier en termes d’investissements directs étrangers.

A cet égard le commerce avec  l’UE représente 50,41% du commerce extérieur marocain total et 58% du total des IDE pour l’année 2011.

Ce positionnement vient conforter le choix irréversible du Maroc dans son rapprochement à l’Union européenne à travers l’adoption du document-conjoint sur le Statut avancé en 2008 qui a ouvert de nouvelles perspectives pour le renforcement du partenariat  Maroc-UE dans divers secteurs d’intérêt pour nos pays.

Outre les liens historiques et la proximité géographique, le renforcement du Partenariat entre le Maroc et l’UE se justifie par les valeurs partagées en matière de démocratie et de droits de l’Homme et les choix d’une économie ouverte et transparente.

Le Maroc a fait ses propres choix en menant depuis plusieurs années de profondes réformes dans les domaines politiques, économiques et sociales, couronnées par l’adoption d’une nouvelle Constitution élaborée selon une démarche inclusive et participative, constituant ainsi une étape importante dans le parachèvement de l’édification de l’Etat de Droit et des Institutions.

La nouvelle Constitution a favorisé l’établissement d’un climat politique sain, digne du Maroc nouveau, un Maroc plein de volontarisme et animé par la volonté de traduire sur le terrain, de façon tangible les orientations et engagements stratégiques qu’il s’est fixés.

De même, le Maroc a institué un certain nombre d’instances économiques visant à garantir aux investisseurs, la liberté d’entreprendre, la lutte contre la corruption, et une économie de marché concurrentielles.

La consécration constitutionnelle des règles de bonne gouvernance, est de nature à conforter la crédibilité de notre pays en tant que partenaire crédible  de l’UE dans la région jouissant d’un environnement favorable au développement du commerce et de l’investissement.

Par ailleurs, je tiens à souligner que dans le souci de consolider le développement socio-économique, le Royaume a opté pour une politique de grands chantiers structurant à travers notamment le lancement de stratégies sectorielles ambitieuses orientées vers l’industrie, les transports, les nouvelles technologies, le tourisme et l’énergie. Cette politique est à même de promouvoir la création des conditions favorables à l’investissement et à l’amélioration de la compétitivité des entreprises.

Dans le même sens, le Maroc a adopté une approche novatrice, avec la création de l’Autorité marocaine d’investissement visant à renforcer l’investissement dans les différents secteurs productifs, et de stimuler les partenariats avec les institutions internationales pour faire bénéficier notre pays d’autres opportunités de financement.

Le Maroc réaffirme son engagement et sa volonté de raffermir les liens de coopération avec son partenaire  européen dans tous les domaines et  se félicite des avancées qui ont été réalisées depuis l’adoption du document conjoint sur le Statut avancé en 2008.

Dans ce cadre, le Maroc œuvre pour approfondir ses relations partenariales profitant d’un cadre juridique davantage renforcé et amélioré. A cet égard, nous nous félicitons de l’entrée en vigueur de la Zone de Libre Echange, depuis le 1er mars 2012,  qui s’inscrit dans la démarche logique et naturelle du Partenariat Maroc-UE, et qui constitue une nouvelle étape vers le renforcement de l’intégration économique entre les deux parties.

L’adoption de l’Accord sur la libéralisation des échanges de produits agricoles et de la pêche entre l’UE et le Maroc, du Protocole relatif à la participation du Royaume du Maroc aux programmes de l’Union et de l’Accord établissant un Mécanisme de règlement des différends en matière commerciale inspiré des Mémorandum sur les règles et procédures applicable devant l’OMC et qui assure l’application des obligations commerciales contractées.

Le Maroc a, également, procédé à la signature de la Convention Régionale sur les règles d’origine et exprime le souhait que des avancées concrètes puissent être réalisées en matière de révision des règles d’origine en tenant compte des intérêts des deux parties.

Dans le même sens, le Maroc et l’UE poursuivent leurs discussions en vue de la conclusion d’un accord  sur la libéralisation du Commerce des Services et le droit d’établissement sur la base d’une approche mutuellement bénéfique, et d’un partenariat pour la mobilité, et de la préparation des négociations en vue de la conclusion d’un accord sur l’évaluation de la conformité et l’acceptation des produits industriels (ACAA).

Le Maroc se réjouit de la décision de l’UE de lancer des négociations avec le Maroc pour la conclusion d’un Accord de Libre Echange Global et Approfondi qui constitue une étape importante vers l’établissement d’un Espace Economique Commun.

Par ailleurs, le Maroc poursuit de manière volontaire et progressive son processus de rapprochement législatif et réglementaire avec l’acquis communautaire qui constitue un levier à même de contribuer à l’intégration du Maroc au marché intérieur européen et d’assurer aux investisseurs un cadre juridique idoine et un environnement des affaires conformes aux standards les plus élevés.

De tels mécanismes contribueront au renforcement de l’arsenal juridique du Partenariat Maroc-Union Européenne et favoriseront le développement des investissements, l’accès au marché des produits industriels et agricoles, le renforcement de la compétitivité des entreprises, l’encouragement de la mobilité des personnes et l’ouverture du marché du travail.

Ces objectifs convergent avec les orientations de la Politique européenne de voisinage révisée dans ses trois principaux axes « Market », « Mobility » and « Money ».

Je suis convaincu que votre visite au Maroc permettra à nos hommes d’affaires respectifs d’ explorer de nouveaux débouchés en mettant à profit le rôle de notre pays en tant que plate forme incontournable pour les échanges entre l’Afrique, l’Europe et l’Amérique, et contribuera au renforcement de notre coopération économique en faveur de la promotion d’une croissance durable et inclusive aussi bien au Maroc que dans l’Union européenne.

La situation politique et économique difficile que traversent certains pays de notre région euro méditerranéenne doit nous inciter à redoubler d’efforts pour relever les défis communs et bâtir ensemble notre Espace de paix, de stabilité et de prospérité partagée dans l’intérêt de nos citoyens.

Je vous remercie et vous souhaite plein succès dans vos contacts avec vos homologues

média